Les métamorphoses de la noirceur dans le Nord. Naturelle, artificielle, culturelle

Une manifestation scientifique et artistique internationale.

Du jeudi 26 au samedi 28 février 2015 à Reykjavík, en Islande

Appel à propositions30 septembre 2014

Les Nations Unies ont déclaré 2015 l’Année internationale de la lumière. À cette occasion, nous aimerions faire appel aux chercheurs et aux artistes, afin d’explorer les possibilités infinies qu’offrent les tonalités d’obscurité et de lumière des environnements nordiques. Notre objectif est de convoquer différents points de vue disciplinaires et de créer des convergences entre les étudiants, les chercheurs, les artistes et le grand public. Universitaires, artistes, designers et entrepreneurs créatifs sont ainsi invités à soumettre des propositions pour une communication, une installation ou une performance qui répond au thème de la conférence et ce, avant le 30 septembre 2014
Sans les limiter, nous mentionnons quelques sujets liés à ce thème :

• L’intensité de la nuit obscure
• Les jeux de lumière en architecture 
• L’éclairage urbain hivernal 
• Les aurores boréales 
• La vie pendant les périodes d’obscurité dans le Nord
• Les effets d’ombre et de lumière
• Les conséquences physiques et psychologiques de la noirceur 
• La noirceur psychologique 
• Les soirées hivernales de contes oraux
• Les récits de la noirceur 
• La mise en valeur touristique des périodes de noirceur hivernale
• La noirceur comme matière artistique
• Les déplacements dans l’obscurité 
Les propositions de communication seront reçues jusqu’au 30 septembre 2014 par courriel à imaginairedunord@uqam.ca. Elle devront être composées du titre de la conférence, d’un descriptif d’au plus 250 mots, du nom du conférencier ou de la conférencière, de son affiliation institutionnelle et de son statut, ainsi que de son adresse postale et de son courriel. Les propositions artistiques (performation, installation, exposition visuelle, sonore ou numérique) doivent en outre être accompagnées d’une description du concept développé et de la démarche artistique, en plus d’un inventaire des besoins en termes d’espace et de matériel technologique. Les présentations ne devront pas dépasser 20 minutes. Les propositions doivent être rédigées en anglais, qui sera la langue de communication de la manifestation. Une réponse sera rendue avant le 1er novembre 2014.

Les participants sont responsables de leurs frais de transport et de séjour. Une contribution de 20 000 couronnes islandaises (130€, 190$CAD) sera demandée à chaque conférencier et participant pour couvrir les frais d’organisation et d’inscription, ainsi que le programme et les pauses café.
Cette manifestation est co-organisée par le Département de géographie et de tourisme de l’Université d’Islande, le Laboratoire international d’étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord de l’Université du Québec à Montréal et l’Académie islandaise des arts, en collaboration avec la Maison nordique de Reykjavík, l’Ambassade du Canada en Islande et le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises.
Comité scientifique
Daniel Chartier, Université du Québec à Montréal; Gunnar Thór Jóhannesson, Université d’Islande; Katrín Anna Lund, Université d’Islande; Ólöf Gerður Sigfúsdóttir, Académie islandaise des arts; Sigurjón Baldur Hafsteinsson, Université d’Islande; Karen Möller Sívertsen, Université d’Islande, Hildigunnur Sverrisdóttir, Académie islandaise des arts; Þuríður Helga Kristjánsdóttir, la Maison nordique de Reykjavík et Stewart Wheeler, Ambassade du Canada en Islande.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *