Compte rendu de la réunion de Stavanger (Norvège) – 22 juin 2011

Compte-rendu de la réunion de Stavanger

(Norvège)

22 juin 2011

Entre des chercheurs du Memory Studies Research Group (MEMS) de l’ Université de Stavanger      :

– Alexandre Dessingué (Littérature comparée)
– Benedikt Jager (Littérature germanique et norvégienne)
– Liliane Irlenbusch-Reynard (Histoire médiévale)
– David-Alexandre Wagner (Histoire contemporaine)
et l’IRHiS (Université Lille-Nord de France) :
– Odile Parsis-Barubé (Histoire contemporaine).

Inscrit dans le Department of Cultural Studies and Languages de l’université de Stavanger, le MEMS, centre de recherche pluridisciplinaire (littérature et histoire culturelle), est très demandeur d’une collaboration avec le PRES Nord de France autour des questions relatives aux représentations, aux identités et à la mémoire des Nords européens. Au cours des rencontres qui ont jalonné la journée du 22 juin, le principe d’une collaboration avec IRHIS et de son extension éventuelle en direction d’autres laboratoires du PRES Nord de France, en particulier le CALHISTE de Valenciennes, a fait l’objet d’une réflexion qui a abouti aux propositions suivantes :

1)    Un fort engagement des chercheurs du MEMS dans le séminaire de spécialité « Études européennes « Représentations, identités, mémoires des Nords européens » soumis au Conseil scientifique de l’École doctorale Lille Nord de France. Cette collaboration est d’autant plus facilement envisageable sur un plan matériel que le MEMS s’engage à prendre en charge les frais de déplacement de ses chercheurs vers la France. Seuls seraient à la charge d’IRHIS les frais d’hébergement.

2)    Le montage, avec l’IRHiS et deux autres centres de recherche européens (Göttingen et université d’Amsterdam), d’un Erasmus Intensive Program. Celui-ci consisterait en un séminaire de master, profilé histoire culturelle et littérature, sur « Texte, histoire et culture ». Ces programmes d’études concentrent sur une période courte (de 10 jours à 6 semaines) des enseignements intensifs de master réunissant les étudiants concernés dans l’un des laboratoires accueillant le projet. Le projet doit être partie intégrante des masters existant au sein des universités partenaires et la session doit faire l’objet d’une évaluation pour un nombre d’ECTS fixé collégialement. Trois pays au moins doivent être impliqués. La thématique doit être pluridisciplinaire et concerner un maximum de 60 étudiants. L’appel d’offre sera  lancé en mars prochain. Il s’agit d’un financement de l’UE mais dont la demande doit se faire dans le cadre national de l’un des partenaires. Le contexte paraissant actuellement très favorable en Norvège, le MEMS propose d’être le porteur du programme et d’accueillir la première session qui, si le projet était accepté, pourrait avoir lieu au début du mois de septembre 2012.Le financement européen prend en charge la totalité des frais de déplacement, de bouche et d’hébergement des enseignants et des étudiants inscrits dans ce master.

3) À terme, le programme pourrait déboucher sur un Erasmus Mundus, ouvert aux historiens et littéraires autour du thème de la « Mémoire culturelle ». Seraient impliquées autour de Stavanger et de différents laboratoires du PRES Nord de France (IRHiS, CALHISTE, TVES),  les universités de Greifswald (déjà partenaire de RIM-Nor) et Göttingen en Allemagne avec lesquelles Benedikt Jager est en contact, l’université de London East (où Susannah Radstone, avec qui travaille Alexandre Dessingué et qui est spécialiste des questions mémorielles, cherche à donner à son séminaire une dimension européenne) ainsi que des université suédoises (Lund) et néerlandaises, en particulier Amsterdam, engagée dans le projet de recherche Nords en mémoire.

4) D’une manière plus globale, le MEMS souhaite renforcer la collaboration scientifique avec IRHIS autour des questions relatives aux représentations des Nords européens et à la question de l’intégration de l’identité nordique dans la définition d’une identité européenne. Une réflexion a été engagée sur la manière d’étendre ou de transposer le projet Nords en mémoire, ancré dans les anciens Pays-Bas, au sein de l’espace scandinave. Dores et déjà, Alexandre Dessingué souhaite y apporter une contribution. Le principe de son admission comme membre associé d’IRHiS devra être discutée prochainement au sein du labo.

 

Odile PARSIS-BARUBÉ
Directrice adjointe IRHiS



Citer ce billet
Christine AUBRY (2011, 11 juillet). Compte rendu de la réunion de Stavanger (Norvège) – 22 juin 2011. RIM-Nor. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tqxt

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search