Table ronde — « La recherche sur le Nord, l’hiver et l’Arctique »

95eaaa202b07087e8eec4f1356572c1dd4ca723b

La recherche sur le Nord, l’hiver et l’Arctique
*Table ronde sur le Nord à Paris
*Deux festivals nordiques à Montréal
*Le Nunavik en Inde

Le lundi 21 mars8h30 à 17h30, Maison de la Suède de la Cité internationale de Paris, au 7F boulevard Jourdan, Paris

Table ronde de recherche sur le Nord et son imaginaire

Sylvain Briens, professeur à l’Université Paris-Sorbonne, organise le lundi 21 mars 2016, en collaboration avec Daniel Chartier, professeur à l’Université du Québec à Montréal, la Deuxième table ronde de recherche sur le Nord et son imaginaire, qui fait suite à celle qu’ils avaient organisé à l’Université du Québec à Montréal en octobre dernier.
À cette occasion, 24 projets de recherche seront présentés.

Kopula Regards sur le Nord / Fika(s)
Deux festivals nordiques à Montréal

Le collectif Kopula Regards sur le Nord, en coopération avec le Arctic Design Week de Rovaniemi, en Finlande, organise à Montréal Nordicité 2016 du 4 au 12 mars 2016, en collaboration avec la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique.
L’événement d’une semaine comprend un concours de design, des conférences, un colloque et une exposition de photographies. Le projet vise à favoriser l’émergence d’un design nordique et hivernal, à encourager les liens entre Rovaniemi et Montréal et à appuyer le rôle de Montréal, ville de design de l’UNESCO.
Pour renseignements sur l’événement Nordicité 2016 de Kopula

Le premier Festival immersif de kultur et d’art scandinave FIKA(S) se tiendra à Montréal du 11 au 18 mars. Le festival vise à promouvoir l’art de vivre scandinave par la musique, le cinéma, la gastronomie et des conférences. Inspiré du mot suédois « fika » qui renvoie à la pause-café, moment de partage, le festival, à l’initiative de Christel Durand, veut instaurer un dialogue entre les cultures scandinaves et le Québec.
Pour renseignements sur le festival Fika(s)

Le harpon du chasseur traduit en marathi et en hindi
Le Nunavik en Inde

Le premier roman inuit d’Amérique du Nord, Le harpon du chasseur de Markoosie, auteur du Nunavik au Québec, a été traduit et publié en deux langues de l’Inde, le marathi et l’hindi, dans le cadre d’un projet de collaboration entre Daniel Chartier, de l’Université du Québec à Montréal, et Vidya Vencatesan, de l’Université de Mumbai, soutenu par le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.
Les deux éditions ont été lancées lors d’un événement solennel à l’Université de Mumbai en janvier dernier. Chacune comprend la traduction du texte de l’introduction de Daniel Chartier et le roman de Markoosie, tels qu’ils avaient été publiés dans l’édition bilingue français-inuktitut publiée par la collection « Jardin de givre » des Presses de l’Université du Québec en 2011, accompagnées de photographies de Robert Fréchette.
Ces éditions ont fait l’objet de nombreux articles dans les médias: au Québec, au Nunavut et en Inde. On peut écouter l’entrevue avec Vidya Vencatesan à Radio-Canada International, lire la critique de Mridula Chari, ou encore celle de Shanta Gokhale, qui évoque l’universalité de cette oeuvre, qu’elle compare à Hemingway.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *